18/11/2021
Une enquête des Mutualités Libres sur la connaissance des perturbateurs endocriniens été soumise à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) plus tôt cette année. Ce travail a été salué et validé comme un bon exemple de communication et de sensibilisation aux perturbateurs endocriniens.

Une enquête des Mutualités Libres sur la connaissance des perturbateurs endocriniens a montré que la population n'est pas toujours consciente des risques liés aux perturbateurs endocriniens. En tant que mutualité, nous jouons un rôle essentiel dans cette information et avons donc lancé un projet pour mieux informer nos affiliés sur ces substances en collaboration avec d'autres intervenants, notamment l'ONG Health and Environment Alliance (HEAL).

Les résultats de cette enquête et les recommandations ont été soumises à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) plus tôt cette année. Ce travail a été salué et validé comme un bon exemple de communication et de sensibilisation aux perturbateurs endocriniens.

Le "case study" détaillé des Mutualités Libres est dès à présent consultable sur le site de l'OMS.

A lire aussi