Qu’est-ce que l’incapacité de travail ?

On parle d’incapacité de travail lorsque le travailleur ne peut plus exercer son activité professionnelle en raison d’une maladie, d’un accident un congé de maternité et que sa capacité à gagner un revenu du travail est réduite de deux tiers.

Cela peut durer quelques semaines, quelques mois, voire plus longtemps. Au début de l'incapacité de travail, le patient percevra encore le salaire garanti de son employeur. La période de salaire garanti est de 14 jours pour les ouvriers et de 30 jours pour les employés. Après ce délai, la mutualité prend le relais pour payer un revenu de remplacement, ce que l’on nomme communément, les "indemnités".

Le travailleur peut également être reconnu en incapacité de travail s'il ne travaille pas et qu'il est au chômage ou indépendant. 

Consultez ici des FAQs sur l'incapacité de travail 

Votre patient est prêt à reprendre une activité professionnelle ?

Votre patient est en incapacité de travail, mais il se sent capable de reprendre une activité professionnelle, à temps partiel ou plus modérée que celle exercée précédemment ? La première chose à faire est d’en parler ensemble, avec le médecin traitant ou le médecin-conseil. La reprise du travail peut en effet être facilitée par l’aménagement des conditions de travail. 

Pour aider au mieux votre patient, découvrez ici une liste de FAQs ainsi qu'une brochure avec des explications approfondies.   

Reprise du travail à temps partiel

Lorsque votre patient est en incapacité de travail, il a la possibilité de reprendre le travail à temps partiel, c’est-à-dire en adaptant ses horaires. La demande doit être faite auprès du médecin-conseil.

Reprendre le travail à temps partiel peut s’avérer une solution avantageuse du point de vue financier, puisque les indemnités ne seront pas forcément diminuées.

Pour en savoir plus sur la reprise du travail à temps pareil, lisez nos FAQs ou consultez notre dépliant "Icône PDF Je veux reprendre le travail à temps partiel".

Réintégration professionnelle

Au plus tard 2 mois après que votre patient a obtenu la reconnaissance d’incapacité de travail, le médecin-conseil effectue une évaluation de son dossier médical afin de déterminer si un trajet de réintégration professionnelle est pertinent dans son cas. Que cela signifie-t-il concrètement? 

  • Si le patient et le médecin-conseil sont d’accord pour qu’une demande de trajet de réintégration soit introduite, ce dernier informera le conseiller en prévention/médecin du travail de l'employeur.
  • Celui-ci procèdera alors à un examen de réintégration et à une évaluation de réintégration. Cela signifie qu’il réunira toutes les informations possibles pour déterminer quels aménagements de travail peuvent convenir le mieux à la situation spécifique du travailleur en arrêt.
  • Quels aménagements de travail peuvent être entrepris ?
    • Adapter l’organisation du travail
    • Adapter le poste de travail
    • Se faire accompagner
    • Suivre une formation au sein de l’organisation

Pour en savoir plus sur la réintégration professionnelle, lisez nos FAQs ou consultez notre brochure "Icône PDF Reprendre le travail pendant une période d’incapacité"

Quel est le rôle du médecin-conseil ?

C’est le médecin-conseil qui évalue si le patient remplit les conditions médicales d’incapacité de travail. Il vérifie aussi s’il a droit ou non  à une intervention pour un traitement, un médicament ou une prestation médicale. De plus, il coordonne les efforts pour rendre possible le retour au travail.

La brochure "Icône PDF Le médecin-conseil de votre mutualité" décrit en détail les missions et responsabilités du médecin-conseil. 

Qui sont les coordinateurs 'Retour au Travail' ?

"Les coordinateurs Retour au Travail veilleront à ce que ceux qui veulent travailler puissent à nouveau le faire, ce qui profitera à l’ensemble de la société." C'est ainsi que le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke décrit le rôle des coordinateurs Retour au Travail (RTWC). En tant que mutualité, nous trouvons ce rôle d'accompagnement très important. C'est pourquoi nous avons lancé le recrutement de 7 coordinateurs Retour au Travail début janvier 2022.

Une nouvelle fonction

Le poste de coordinateur Retour au Travail (ou RTWC en abrégé selon les initiales de "Return to work coordinator", en anglais) est une nouvelle fonction. En tant que mutualité, et en collaboration avec différents acteurs du secteur de la santé, nous sommes en train de voir comment nous pouvons exercer cette fonction  au mieux. Le coordinateur Retour au Travail travaillera en étroite collaboration avec les équipes pluridisciplinaires des cabinets médicaux. Il s’agit d’une personne que les affiliés en incapacité de travail peuvent contacter facilement et qui les accompagne lorsqu'ils veulent et peuvent médicalement retourner travailler. Chaque demande de trajet sera toujours discutée avec le médecin-conseil. Les coordinateurs Retour au Travail sont tenus d'obtenir le certificat RTWC auprès de l'INAMI. 

Le trajet de retour au travail

Certaines personnes peuvent reprendre complètement le travail, tandis que d’autres devront s’y prendre progressivement. Le coordinateur Retour au Travail joue un rôle important à cet égard. C’est lui qui fait des recherches activement, qui aide, guide et accompagne vers le retour au travail les personnes en maladie de longue durée qui ont besoin d’un accompagnement. Si possible, en vue d’un retour chez leur employeur actuel. Si cela s’avère impossible, le coordinateur Retour au Travail guidera les personnes vers des pistes alternatives lors de leur recherche. Il n’est pas seul dans cette mission mais s'appuie sur un réseau interne (médecin-conseil et équipe pluridisciplinaire) et externe (service externe de prévention et de protection au travail, employeur, médecin traitant, services régionaux tels que VDAB, FOREM, Actiris, orientation professionnelle, syndicats) pour l’accomplir. 
Toute personne en incapacité de travail n'entre pas automatiquement en contact avec un coordinateur Retour au Travail. Seules celles qui peuvent bénéficier d'un trajet de réintégration seront accompagnée par un coordinateur Retour au Travail. Le contact peut s’établir de deux manières : les affiliés peuvent le demander spontanément, ou bien un membre de l'équipe pluridisciplinaire en fait la demande, avec l'accord du médecin-conseil. 

Les coordinateurs Retour au Travail des Mutualités Libres

Les Mutualités Libres accueilleront 7 coordinateurs Retour au Travail en 2022. Chacun d'entre eux se verra attribuer une zone de cabinets médicaux pour lesquels ils suivront les trajets de réintégration. Au sein des Mutualités Libres, ils auront principalement un rôle de support, et assisteront nos médecins-conseils et paramédicaux. 
 

 

A lire aussi