FAQ

En quoi pouvons-nous vous aider ?

Le médecin-conseil doit réagir dans les trois semaines qui suivent la réception d’une copie du plan de réintégration.

Une réadaptation professionnelle peut prendre plusieurs années. Pendant cette période, vous continuez à recevoir vos indemnités d’incapacité de travail. Dès que vous avez terminé cette réadaptation, vous devez rechercher activement du travail et accepter une offre d’emploi.

Votre mutualité peut, sous certaines conditions, payer une partie de la réadaptation professionnelle. Il peut notamment s’agir des frais d’inscription, du matériel ou des frais de déplacement.

L'initiative de lancer effectivement un trajet de réintégration peut venir du médecin-conseil de votre mutualité. Mais vous pouvez également l’initier. Dans les 2 mois suivant la déclaration de votre incapacité de travail, le médecin-conseil fera le premier pas pour lancer un trajet éventuel.

Si vous êtes un travailleur avec un contrat de travail, le trajet de réintégration se fera principalement via le médecin du travail.

Un trajet de réintégration est lancé via le médecin-conseil de votre mutualité. Vous pouvez en bénéficier si vous êtes en incapacité de travail depuis 2017 et voulez retourner travailler selon des mesures adaptées. Cela signifie concrètement un trajet de reprise progressive du travail, un travail adapté, un autre travail ou une réadaptation professionnelle complète.

Si le conseiller en prévention-médecin du travail a établi le plan de réintégration, vous n’êtes pas obligé de demander une autorisation au médecin-conseil.

Pendant votre incapacité de travail, votre employeur peut vous licencier pour un motif autre que votre incapacité de travail, mais votre délai de préavis ne peut prendre cours qu’à partir du moment où vous pouvez retourner au travail. Si vous avez déjà été licencié avant votre incapacité de travail, alors votre délai de préavis est suspendu. En cas de licenciement, remettez une copie de votre C4 à votre mutualité.

Si le trajet de réintégration est terminé, l’employeur peut donner un C4 pour raisons médicales.

Si vous recevez une indemnité de préavis légale de votre employeur pour votre licenciement, vous devez en informer votre mutualité. Une indemnité de préavis ne peut pas être combinée à une indemnité d’incapacité de travail. Informez donc votre mutualité à temps que vous avez reçu une indemnité de préavis, pour éviter de devoir rembourser vos indemnités de maladie par la suite.

Vous pouvez introduire une demande de réadaptation professionnelle à tout moment pendant le trajet de réintégration.