11/06/2020
Pour l'oxygénothérapie à court et à long terme, une prolongation est possible si le médecin-conseil ne peut pas donner son accord à temps.
Remboursement de 9 périodes d’un mois

En cas d’hypoxémie aiguë qui s'améliore avec l’usage d'oxygène, l'assurance maladie prévoit un remboursement pour l’oxygénothérapie à court terme à domicile. Ceci est possible par oxygène gazeux ou par oxyconcentrateur, un appareil électrique qui extrait et concentre l'oxygène de l'air. L’accord du médecin-conseil est toutefois nécessaire. Ce dernier vérifiera si le bénéficiaire remplit les conditions prévues par la législation. L'accord est donné pour un maximum de trois périodes d'un mois. Dans le cadre des mesures d'urgence liées au Covid-19, les autorisations en cours pour l'oxygène et les oxyconcentrateurs, qui expirent seront prolongées de 2 mois. Un remboursement de maximum 9 périodes d'un mois est possible.  

Oxygénothérapie à long terme

En plus de l'oxygénothérapie à court terme, il existe également une oxygénothérapie à long terme à domicile. Il s'agit donc d’un usage chronique. Dans ce cas, l’intervention se fait via un accord et le patient doit à nouveau remplir certaines conditions. Le type d'oxygénothérapie (oxyconcentrateur, oxygène liquide, oxygène gazeux) peut différer selon la nécessité d'un traitement à court ou à long terme. Dans le cadre de la crise Covid-19, une décision supplémentaire a été prise concernant l'oxygénothérapie. Un accord ou une autorisation donné(e) pour un type d'oxygénothérapie est désormais également valable pour un autre type d'oxygénothérapie. Concrètement, cela signifie qu'un traitement avec oxygène continuera à être remboursé, quel que soit le type d'oxygène utilisé. Cette mesure s'applique à partir du 1er avril et jusqu'à la fin de la crise.
Exemple : une personne a un accord pour une oxygénothérapie à court terme, mais un problème de livraison d'oxyconcentrateur ou d’oxygène gazeux empêche le fournisseur de procéder à l’approvisionnement. Dans ce type d’urgence, en concertation avec le prescripteur et le pharmacien, de l'oxygène liquide peut être utilisé. 

Plus d’informations sur le site de l’INAMI.