01/05/2015
Comment réagissent les personnes qui viennent de recevoir un diagnostic d'hypertension ? Prennent-elles les réducteurs de tension artérielle prescrits comme elles le devraient ? Dans cette étude, les Mutualités Libres ont étudié le comportement de plus de 18.000 patients souffrant d'hypertension.

Observance thérapeutique : quelques conclusions frappantes
 
  • Sur les 17.072 personnes qui sont restées en vie pendant les 5 années d'observation, 63 % ont suivi leur traitement à la lettre chaque année.
  • Les hommes respectent mieux leur traitement, quel que soit leur âge.
  • L'observance thérapeutique pour les réducteurs de tension artérielle est plus élevée si le nombre de classes de médicaments prescrits est faible. 
  • L'observance thérapeutique est remarquablement faible chez les personnes qui ne prennent que des bêtabloquants ou qui doivent combiner un bêtabloquant avec un autre réducteur de tension.
  • Si le patient respecte son traitement à base de réducteurs de tension pendant une année, il y a de fortes chances qu'il fasse de même dans les années qui suivent

A la recherche du bon traitement

Au début du traitement à base de réducteurs de tension artérielle, le médecin doit rechercher le médicament qui convient le mieux au patient. 1 personne sur 7 (15 %), ne trouve pas le bon traitement dès la première année. Cependant, il n'y a pas de lien significatif entre "les hauts et les bas" vécus par le patient et l'arrêt du traitement, pas plus qu'entre l'ajustement des médicaments et l'observance thérapeutique.

Agir efficacement dès le diagnostic

De nombreuses personnes souffrant d'hypertension ne reçoivent pas de traitement ou ne le suivent pas correctement. Toutefois, une bonne observance thérapeutique réduit considérablement le nombre de complications cardiovasculaires. Les Mutualités Libres plaident dès lors pour améliorer la promotion de l'observance thérapeutique dans le traitement à base de réducteurs de tension artérielle, surtout chez les personnes de moins de 50 ans. C'est en effet ce groupe qui arrête le plus souvent de suivre son traitement, bien que les bénéfices préventifs soient plus importants. Les recommandations suivantes sont également essentielles : encourager la communication et la coopération entre les prestataires de soins (médecin, pharmacien, infirmière), prendre des mesures efficaces dès le moment du diagnostic (puisque l'observance thérapeutique initiale déterminera celle des années à venir), tenir la population informée et la sensibiliser à ce "tueur silencieux" qu’est l’hypertension artérielle.

Plus d'infos ? Découvrez tous les chiffres, conclusions et recommandations dans l’étude complète : PDF-pictogramprise_en_charge_medicamenteuse_de_lhypertension_arterielle_et_evolution_0515.pdf