02/10/2020

Les (jeunes) enfants sont de plus en plus nombreux à consulter un ophtalmologue et à devoir porter des lunettes. Entre 2016 et 2018, plus d'un quart des enfants affiliés aux Mutualités Libres ont consulté un ophtalmologue. A partir de l'âge de 5 ans, cette proportion passe même à 1 enfant sur 3.

Des résultats

  • Plus d'un quart (28 %) des 488.251 enfants faisant l’objet de l’étude ont consulté un ophtalmologue au moins une fois entre 2016 et 2018. Chez les enfants de plus de 5 ans, cette proportion passe même à 1 sur 3 (35 %).
  • 14 % de ces enfants portent effectivement des lunettes, à en juger par les demandes de remboursement pour les verres ou les montures.
  • La littérature nous apprend d’ailleurs que la myopie est l'anomalie oculaire la plus fréquente chez les adolescents. Celle-ci se développe durant la scolarité et est plus courante chez les enfants plus âgés.
  • Nos résultats montrent que près d'1 adolescent sur 5 porte des lunettes. Chez les filles, ce chiffre est même supérieur à 1 sur 4 (26 %).
  • Une autre anomalie courante chez les enfants est l'amblyopie, un oeil paresseux. 2 à 5 % des enfants de moins de 6 ans en souffrent.
  • Jusqu'à l'âge de 8 ans, bon nombre des enfants reçoivent un pansement occlusif à placer sur l'oeil sain, pour stimuler l'oeil paresseux : entre 2016 et 2018, environ 1 enfant sur 100 de 4 à 9 ans avait un oeil couvert.
Hoe vaak gaan kinderen naar de oogarts Hoeveel kinderen dragen een bril

Experte: Prof Monique Cordonnier

Fichiermyopie (13.1 Mo) Fichierquelles_sont_les_causes_principales_a_la_myopie (23.88 Mo)
Fichierpourquoi_de_plus_en_plus_denfants_portent-t-il_des_lunettes (14.98 Mo) Fichierun_petit_truc_simple_pour_proteger_ses_yeux (5.62 Mo)

Des yeux en meilleure santé chez les jeunes enfants

La prévention est une des priorités des Mutualités Libres. Une bonne stratégie de prévention est également nécessaire pour les problèmes visuels. Il faut porter une attention particulière aux enfants et adolescents, mais aussi sensibiliser leurs parents et enseignants.

C'est pourquoi nos mutualités recommandent la règle 20-20-2, conseillant aux enfants d’exercer une activité à l’extérieur pendant au moins deux heures par jour et d’interrompre leur temps d’écran toutes les vingt minutes pendant 20 secondes. 

Image de campagne 20-20-2

Grâce aux nombreux dépistages, les éventuels problèmes visuels peuvent être détectés dès le plus jeune âge. Il est néanmoins crucial de suivre le traitement et les conseils de l'ophtalmologue afin de pouvoir traiter toute anomalie dès le début.

L'assurance obligatoire intervient d’ailleurs dans les frais de consultation chez l'ophtalmologue. Les dispositifs optiques prescrits par ce dernier, tels que les lunettes et montures, les lentilles, etc. sont également partiellement remboursés par l'assurance obligatoire.

Icône PDFpremiere_visite_de_votre_enfants_chez_lophtalmologue1.pdf  
Icône PDFvotre_enfant_doit_porter_des_lunettes1.pdf  

 

Consultez les communiqués de presse