18/02/2020

En 2018, 1 Belge sur 20 ne s'est pas rendu chez le médecin généraliste, le dentiste ou à l'hôpital... Qui sont ces "non-utilisateurs de soins de santé" ? C'est ce que les Mutualités Libres ont tenté de découvrir dans leur nouvelle étude. 

Indépendants, Bruxellois, hommes...

Certaines caractéristiques sont communes aux personnes qui ne recourent pas aux soins de santé. Les données de remboursement de nos membres ont ainsi mis en évidence que les hommes, indépendants, Bruxellois, jeunes, célibataires et les personnes à faibles revenus constituent les groupes principalement concernés. Toutefois, le tableau n’est pas si inquiétant. Le nombre de non-utilisateurs de soins médicaux a diminué ces dernières années, passant de 7 % en 2010 à 5,4 % en 2018. Ce sont surtout les visites chez le dentiste qui ont augmenté (de 54 % en 2014 à 58,4 % en 2018). 

Sensibiliser davantage et de manière ciblée

Ne faire l’objet d’aucun suivi médical n’est pas sans danger. Ceux qui ne consultent pas de prestataires de soins de santé ne bénéficient pas non plus de la prévention : pas de visite de contrôle chez le dentiste, pas de vaccins... Les Mutualités Libres plaident dès lors pour la mise en place d'actions de sensibilisation adaptées à ces profils spécifiques. Cette sensibilisation pourrait prendre la forme de campagnes d'information dans certains quartiers de Bruxelles. 

 

Découvrez l'étude complète !