29/11/2019
Selon les chiffres des Mutualités Libres, le pourcentage d'utilisateurs d'antibiotiques a légèrement diminué entre 2013 et 2018. Il reste pourtant encore du travail à accomplir, notamment en termes de sensibilisation, de soutien aux prescripteurs et de monitoring.

Légère diminution du pourcentage d'utilisateurs

Les Mutualités Libres ont examiné l'évolution de l'utilisation des antibiotiques par leurs membres entre 2013 et 2018, en se basant sur les données de délivrance dans les pharmacies publiques. Cette analyse a révélé que :

  • la proportion d'utilisateurs d'antibiotiques a légèrement diminué, de 38,5 à 34,7 %. 
  • le nombre de DDD* par utilisateur n'a pas diminué.
  • l'utilisation d'antibiotiques de 2ème intention (utilisés si le traitement standard ne fonctionne pas ou pas suffisamment) n'a que légèrement diminué, passant de 54,6 à 52,7 %**. L'utilisation de ce type d'antibiotiques  reste donc beaucoup trop élevée. 

Recommandations des Mutualités Libres

Les autorités de notre pays sont en train d’élaborer un plan d'Action National belge "One Health" contre la Résistance aux Antimicrobiens . C’est dans ce contexte que les Mutualités Libres souhaitent attirer l'attention sur l'importance de l'utilisation correcte des antibiotiques en première ligne :  

  • Information et sensibilisation : poursuite des campagnes ciblées, également dans le domaine de la prévention (vaccination, hygiène des mains, etc.).
  • Soutien aux prescripteurs : formation continue (p. ex. e-learning), outils d'aide à la prescription, stratégies de mise en œuvre des directives, etc.
  • Optimisation du monitoring : retour d'information pour les médecins, auto-évaluation, supervision, éventuelles mesures destinées aux grands prescripteurs...

Plus d’infos ? Découvrez la vision des Mutualités Libres en matière de politique pharmaceutique dans nos "10 priorités pour l'avenir des soins de santé"

* Defined Daily Dose : correspond à une dose journalière pour un adulte dans l'indication principale de la matière active (définie par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS)). 
** Pour Amoxicilline + acide clavulanique, macrolides, céphalosporines et quinolones