20/10/2021
En 2020, les enfants ont moins souvent consulté un ophtalmologue. Il y a également eu moins de délivrances d'attestations pour verres et montures. C'est la conclusion d'une brève analyse réalisée par les Mutualités Libres. Dans une étude précédente, nous avions déjà mis en évidence l'augmentation des problèmes de vue chez les enfants. La pandémie a-t-elle encore aggravé la situation ?

La myopie est une cause majeure de déficience visuelle chez les enfants. Concrètement, cela signifie que l'enfant voit des objets ou des personnes flous. Des études récentes en Chine et à Hong Kong ont démontré qu'en 2020, davantage de jeunes enfants en âge scolaire étaient myopes que par le passé. Ceci pourrait-il être dû au fait que les enfants ont moins joué dehors ou sont restés trop souvent et trop longtemps devant des écrans pendant le confinement ? La cause générale de la myopie reste complexe.

C'est pourquoi, il est important de continuer à se concentrer sur la prévention et de rappeler aux parents de faire contrôler les yeux de leurs enfants. Car retarder le contact avec un ophtalmologue peut conduire à une détection (trop) tardive des problèmes de vue.

Notre dernière analyse montre qu'au cours de la période de mars à mai 2020 :

  • Les contacts avec l'ophtalmologue ont diminué :
    • De 52,9 % chez les 6-11 ans
    • De 52,2 % chez les 12-17 ans
  • Les remboursements pour les verres et les montures ont diminué :
    • De 61 % chez les 6-11 ans
    • De 60 % chez les 12-17 ans
  • Les remboursements pour les pansements d’occlusion et les filtres de Ryser ont diminué :
    • De 50 % chez les moins de 3 ans
    • De 51 % chez les 4-7 ans

Cette diminution est-elle due à la pandémie de Covid-19 ?

Beaucoup de soins ont été reportés en raison de la Covid-19. C'est ce qu'ont également révélé d'autres études des Mutualités Libres. L'augmentation des hospitalisations pour coronavirus a entraîné le report de consultations, de traitements et d'opérations par les hôpitaux eux-mêmes. La crainte d'une contamination a également empêché les patients de poursuivre leurs consultations.

Généralement, il est conseillé aux enfants et aux adolescents de consulter un ophtalmologue après un dépistage organisé à l'école (Kind & Gezin, ONE, CLB, PSE). Mais en raison du confinement, en 2020, les enfants sont moins allés à l'école, ce qui signifie que ces initiatives n’ont pas toujours pu se poursuivre.

Afin d'éviter une aggravation de la myopie et d'autres problèmes de vue, il est important de continuer à se concentrer sur la prévention. Il faut éviter de laisser les enfants trop longtemps devant les écrans. La règle du 20-20-2 (20 minutes à regarder un écran, 20 secondes à regarder au loin, 2 heures à jouer dehors) reste une règle d’interruption efficace.

A télécharger

A lire aussi