A quoi sert ce coup de fil ?

Ce coup de fil sert à identifier toutes les personnes qui ont été en contact avec une personne potentiellement infectée. La méthode du suivi des contacts n’est pas nouvelle. Elle est utilisée mondialement pour limiter la propagation de certaines maladies comme la rougeole ou la méningite. Le suivi des contacts n’est réalisable et utile que lorsque le nombre de contaminations est limité. Pendant le pic, le nombre de contaminations était tel qu’il était impossible de contacter chaque personne malade pour lui demander avec qui elle avait été en contact. En cette phase de l’épidémie, cette méthode contribuera à identifier à temps une résurgence de la circulation du virus et de la freiner.

Que signifie un contact à haut risque ?

Un contact à haut risque est un contact qui a duré plus de 15 minutes et à une distance de moins d'1,5 m. par exemple : les contacts dans un ménage, garde d’enfants, tous les enfants de moins de 6 ans dans une classe, l'entourage dans une classe de plus de 6 ans, les travailleurs Soins de santé (surtout en cas de contact avec des fluides corporels), les transports en commun (avion compris) à moins de 2 places assises entre les passagers... 

Que signifie un contact à faible risque ?

Un contact à faible risque est un contact de moins de 15 min et à plus d' 1,5 m de distance. Exemple : des enfants âgés de plus de 6 ans dans une classe et qui ne sont pas assis à côté d’un cas Covid-19. Ou des collègues assis à plus d'1,5 m les uns des autres ou pas dans le même espace de travail. Ou encore une salle d'attente de l'hôpital dans laquelle on reste moins de 15 minutes.

En quoi consiste précisément le suivi de contact ?

Il s'agit du processus d’identification de toutes les personnes qui ont été en contact avec une personne potentiellement infectée. L'enquête sur les contacts permet d'éviter la propagation en identifiant et en confinant de manière proactive les personnes potentiellement infectées.

Quelles sont les étapes après le premier coup de fil ?

Soit, vous avez été testé positif : on vous demandera de fournir la liste la plus précise possible des personnes avec qui vous avez eu un contact jusqu’à 2 jours avant l’apparition des premiers symptômes (famille, entourage, vie sociale, travail, sport…). Pour chaque contact, vous devrez mentionner les nom et prénom, le numéro de téléphone, l'adresse e-mail, la durée du contact et la distance. 

Soit, vous n'avez pas été testé et on vous appelle pour vous signaler que vous avez été en contact avec une personne infectée. Selon que le risque soit faible ou élevé, vous recevrez des recommandations précises (voir question "Dois-je automatiquement faire une quarantaine de 14 jours si j'ai été en contact avec une personne malade ?"). En fonction de la situation, vous serez recontacté par un agent dans les jours qui suivent ce premier coup de fil.
 

Est-ce que je suis obligé de répondre à cet appel ?

Votre contribution peut aider les autres et vous aider vous-même. Grâce à votre aide, d’autres personnes pourront être informées et conseillées à temps. Plus nous identifierons de contacts, plus nous pourrons diminuer le risque d’une nouvelle vague de contamination. De cette manière, nous éviterons ensemble de devoir appliquer de nouvelles mesures renforcées. Votre contribution n’est donc pas obligatoire mais constitue un acte de solidarité et de citoyenneté.

Quelles sont les questions auxquelles je vais devoir répondre au téléphone ?

Si vous êtes contacté par un agent de suivi de contacts, c'est parce que vous avez été en contact avec une personne testée positive au Covid-19. On vous demandera de confirmer le contact et de préciser si vous présentez l'un ou l'autre symptôme. En fonction de votre situation, vous recevrez certaines recommandations. 

Quelles sont les modalités préventives si un agent de terrain vient à mon domicile ?

Pour chaque visite, les agents de terrain prendront les mesures nécessaires (masque buccal chirurgical, gants, gel désinfectant...). Bien entendu, il est préférable que vous gardiez à l'esprit les mesures proposées. Avez-vous un masque buccal ? Si oui, portez-le. Gardez une distance suffisante (au moins 1,5 mètre). Ne touchez pas l'agent de terrain.

Est-il utile de tenir l'inventaire de mes contacts hors domicile dès maintenant ?

Ne pas pouvoir lister tout le monde est inhérent au suivi des contacts. Ce n'est pas grave. Toutefois, essayez de dresser une liste du plus grand nombre possible de contacts afin que nous puissions fournir les conseils adéquats à tous les contacts possibles. Les contacts les plus importants sont les personnes avec lesquelles vous êtes entré en contact pendant une longue période (plus de 15 minutes) et de près (moins de 1,5 mètre).

Puis-je être certain que ma vie privée sera respectée ?

Une grande importance est accordée à la protection de vos données à caractère personnel. De ce fait, l’accès à vos données personnelles est limité : au centre d’appel, aux services de prévention et d’inspection sanitaires des Régions, aux scientifiques liés au Covid-19 Risk Assessment Group.

Tous ces acteurs ainsi que les techniciens de Sciensano qui entretiennent la base de données sont tenus de traiter vos données en toute confidentialité. Toutes les données à caractère personnel reçues seront effacées par Sciensano avant le 9 juin 2020. Les données destinées à la recherche scientifique seront conservées jusqu’à 30 ans après le décès du patient dans un environnement distinct et sous forme pseudonymisée.

Source > www.info-coronavirus.be 

Est-ce que la confidentialité liée à ma situation est garantie ?

Oui, nous traiterons vos informations de manière totalement confidentielle. L’information que vous transmettez ne sera utilisée que pour transmettre les conseils adaptés à vos personnes de contact. Cela vous permet de contribuer à freiner la propagation du virus. Seul le service compétent aura accès à votre liste de contacts. Ni votre travail, ni votre famille, ni la police, ni d’autres autorités publiques ne pourront la consulter.

Si vous avez le Covid-19 et que vous séjournez ou êtes régulièrement en contact avec une communauté telle qu’une maison de repos ou de soins, une institution pour les personnes souffrant d’un handicap, une école… le médecin de référence sera contacté. Les personnes de votre liste de contacts ne seront pas informées de votre nom lorsqu’elles seront appelées. Vous resterez anonyme. Le collaborateur qui appellera les personnes de votre liste de contacts est tenu au secret professionnel et vos données sont conservées dans une base de données sécurisée. Les informations que vous transmettez ne seront pas utilisées pour vérifier que vous respectez bien les mesures. Elles ne sont pas partagées avec la police, la justice ou un autre service de contrôle.

Qui sont les personnes susceptibles de venir à mon domicile ?

Quelqu'un qui travaille pour les autorités vous appelle. En Flandre, cette personne travaille au nom de l'Agence des soins et de la santé des autorités flamandes. À Bruxelles,  elle travaille pour la Commission communautaire commune, et en Wallonie pour l'Agence wallonne pour une vie de qualité (AViQ). Le collaborateur vous appelle toujours depuis le 02 214 19 19 ou vous envoie un SMS depuis le 8811. S'il n'est pas possible de vous poser les questions concernant le suivi des contacts par téléphone, une personne se présentera chez vous.

Source > www.info-coronavirus.be 

Est-ce que mon employeur est prévenu ?

Seul le service compétent aura accès à votre liste de contacts. Ni votre travail, ni votre famille, ni la police, ni d’autres autorités publiques ne pourront la consulter.

En cas de contact risqué avéré, cette info est-elle utilisée pour un autre usage que préventif et sanitaire ?

Non. Vos données, ainsi que les données des personnes avec qui vous avez été en contact, sont récoltées et traitées dans une base de données par l’Institut belge de santé, Sciensano, de manière totalement confidentielle. Seul le service compétent aura accès à votre liste de contacts.

Ni votre travail, ni votre famille, ni la police, ni d’autres autorités publiques ne pourront la consulter.

L’information que vous transmettez sera utilisée pour :

  • pouvoir tracer les patients concernés et les contacter à l’aide d’un centre d’appel ; 
  • fournir des informations pertinentes aux services de prévention et d’inspection sanitaires des régions dans le cadre d’initiatives visant à contrer l’extension d’effets néfastes causés par des maladies infectieuses ;
  • permettre une recherche scientifique, statistique et/ou de support à la politique, après pseudonymisation ou anonymisation des données.

Source > www.info-coronavirus.be

Est-ce que je risque d'être pénalisé parce que j'ai eu un contact à risque en dehors du cercle familial (domicile) ?

Non. Les informations que vous transmettez ne seront pas utilisées pour vérifier que vous respectez bien ou avez bien respecté les mesures. Elles ne sont pas partagées avec la police, la justice ou un autre service de contrôle.

 

Si je suis infecté, est-ce que mon nom sera communiqué à mes contacts ?

Non, votre identité ne sera pas révélée aux personnes avec qui vous avez eu un contact à risque, élevé ou faible. 
 

Est-ce que le nom de la personne infectée avec qui j'ai eu un contact à haut risque me sera communiqué ?

Non, l'identité de la personne avec qui vous avez eu un contact à risque, élevé ou faible, ne vous sera pas révélée. 

 

Dorénavant, dois-je me rendre chez le généraliste dès que je présente des symptômes du Covid-19 ?

Non, si vous avez des symptômes, vous devez contacter votre médecin généraliste par téléphone. Tous les patients qui répondent à la définition d'un cas possible doivent être testés. Une personne infectée est la plus contagieuse juste avant et après l'apparition des symptômes. Il est donc important qu’un patient contacte son médecin généraliste le plus tôt possible afin que celui-ci puisse isoler le patient et ses cohabitants si nécessaire.

Source > Sciensano

Est-ce que je dois me faire tester si j'ai été en contact avec une personne malade ?
  • Si vous avez eu un contact à bas risque et que vous ne présentez pas de symptômes, vous serez contacté mais vous ne serez pas testé. Si vous présentez des symptômes, appelez votre médecin généraliste, qui déterminera si un test est nécessaire.
  • Si vous avez eu un contact professionnel à haut risque et que vous avez de nombreux contacts avec des personnes à risques (par exemple : avec des personnes de plus de 65 ans), vous serez testé après vos 14 jours d’isolement à la maison. Si vous avez des symptômes, appelez votre médecin généraliste. Il déterminera s’il est nécessaire que vous passiez un test de laboratoire.
Que se passe-t-il dans le cas où j'ai raté des coups de fil ?

Le collaborateur des autorités peut vous contacter de différentes façons : via téléphone depuis le 02 214 19 19, via e-mail, via la poste ou via SMS depuis le 8811. Ce sont les seuls numéros à partir desquels vous pouvez être contacté. Si vous ne répondez pas aux appels, un agent se présentera chez vous.

Source > www.info-coronavirus.be

En cas de suspicion, dois-je prévenir moi-même les personnes qui vivent sous le même toit que moi (plus de 18 ans) ?

Dans ce cas, isolez-vous le plus possible des personnes qui vivent sous le même toit que vous, surtout si l'une d'entre elles est à risques. Dormez et mangez séparément. Aérez régulièrement le logement et décontaminez les surfaces fréquemment touchées telles que les poignées, les robinets, etc. 

Source > www.info-coronavirus.be 
 

Dois-je automatiquement faire une quarantaine de 14 jours si j'ai été en contact avec une personne malade ?

Tout dépend si vous avez des symptômes.

  • Si OUI, on vous conseillera de contacter immédiatement votre médecin généraliste pour être éventuellement testé.
  • Si NON mais que vous présentez un risque élevé, on vous conseillera de vous isoler pendant 14 jours (et de passer un test PCR au 12e jour si vous exercez une profession en contact avec des personnes fragilisées).
  • Si NON et que vous présentez un risque faible, on vous conseillera la distanciation physique. En fonction des circonstances, vous recevrez un appel de suivi de votre situation (évolution des symptômes, test effectué ou non..) dans les jours qui suivent le premier appel.

 

J'ai ou j'ai eu des symptômes Covid-19 mais je n'ai jamais été testé, dois-je contacter le call center ?

Non, si vous avez des symptômes, vous devez contacter votre médecin généraliste par téléphone. Tous les patients qui répondent à la définition d'un cas possible doivent être testés. Une personne infectée est la plus contagieuse juste avant et après l'apparition des symptômes. Il est donc important qu’un patient contacte son médecin généraliste le plus tôt possible afin que celui-ci puisse isoler le patient et ses cohabitants si nécessaire.

Source > Sciensano

J'ai eu cet appel et il s'avère que j'ai été en contact avec une personne malade, que dois-je faire ?

Votre contribution peut aider les autres et vous aider vous-même. Si vous avez eu un contact à haut risque, vous devez vous isoler à domicile pendant 14 jours. Vous ne pouvez donc pas aller travailler pendant cette période. Si cela est possible, vous pouvez télétravailler. Si ce n’est pas possible, vous devez informer votre employeur de votre absence. Si vous travaillez dans un secteur essentiel (par exemple, en tant qu’infirmier(e)), il peut vous être demandé exceptionnellement d’aller travailler si c’est nécessaire pour garantir la continuité des soins. Vous avez eu un contact à bas risque si votre contact était très bref, par exemple, avec un collègue assis loin de vous au bureau. Dans ce cas, vous ne devez pas vous isoler mais vous devez suivre les gestes de précaution de base de manière encore plus stricte. Il est préférable que vous travailliez depuis votre domicile. Si ce n’est pas possible, vous pouvez aller travailler mais en couvrant votre nez et votre bouche, par exemple avec un masque. Dans tous les cas, en cas d’apparition de symptômes suspects (fièvre, toux, difficultés respiratoires), isolez-vous et contactez votre médecin.

Source > www.info-coronavirus.be 

Puis-je aller travailler si j’ai été en contact avec un patient Covid-19 ?

Vous avez eu un contact à haut risque si votre contact était prolongé et rapproché, par exemple, avec un collègue qui est assis près de vous au bureau. Si c’est le cas, vous devez vous isoler à domicile pendant 14 jours. Vous ne pouvez donc pas aller travailler pendant cette période. Si cela est possible, vous pouvez télétravailler. Si ce n’est pas possible, vous devez informer votre employeur de votre absence.

Si vous travaillez dans un secteur essentiel (par exemple, en tant qu’infirmier(e)), il peut vous être demandé exceptionnellement d’aller travailler si c’est nécessaire pour garantir la continuité des soins. Si cela arrive, des conditions strictes devront être respectées, dont votre employeur devra vous informer.

Vous avez eu un contact à bas risque si votre contact était très bref, par exemple, avec un collègue assis loin de vous au bureau. Dans ce cas, vous ne devez pas vous isoler mais vous devez suivre les gestes de précaution de base de manière encore plus stricte. Il est préférable que vous travailliez depuis votre domicile. Si ce n’est pas possible, vous pouvez aller travailler mais en couvrant votre nez et votre bouche, par exemple avec un masque.

 

Quel est le profil de la personne qui m'appelle ?

Ce sera un agent travaillant pour les autorités. En Flandre, cette personne travaille au nom de l'Agence des soins et de la santé des autorités flamandes (Agentschap Zorg en Gezondheid van de Vlaamse overheid). À Bruxelles, au nom de la Commission communautaire commune, et en Wallonie, de l'Agence wallonne pour une vie de qualité (AViQ). Le collaborateur vous appelle toujours depuis le 02 214 19 19 ou vous envoie un SMS depuis le 8811. Vous ne pouvez pas rappeler ces numéros. Le collaborateur qui appellera les personnes de votre liste de contacts est tenu au secret professionnel et vos données sont conservées dans une base de données sécurisée.


Source > www.info-coronavirus.be
 

Et si je ne peux pas citer tout le monde ?

C’est normal, lors du suivi des contacts, de ne pas être capable de citer tout le monde. Essayez de nommer le plus possible de contacts pour qu’ils puissent recevoir les conseils adéquats. Il reste de la plus haute importance de suivre les gestes de précaution de base :

  • Restez à la maison si vous vous sentez malade.
  • Lavez-vous les mains régulièrement et soigneusement.
  • Gardez une distance d’1,5 mètre avec les autres personnes.
  • Limitez vos contacts physiques.
  • Communiquez avec votre famille et vos amis via une application en ligne.

 

Qui sont les personnes qui m'appellent ?

Ce sera un agent travaillant pour les autorités. En Flandre, cette personne travaille au nom de l'Agence des soins et de la santé des autorités flamandes (Agentschap Zorg en Gezondheid van de Vlaamse overheid). À Bruxelles, au nom de la Commission communautaire commune, et en Wallonie, de l'Agence wallonne pour une vie de qualité (AViQ). Le collaborateur vous appelle toujours depuis le 02 214 19 19 ou vous envoie un SMS depuis le 8811. Vous ne pouvez pas rappeler ces numéros. Le collaborateur qui appellera les personnes de votre liste de contacts est tenu au secret professionnel et vos données sont conservées dans une base de données sécurisée.

source: www.info-coronavirus.be 

Quand le suivi des contacts commence-t-il ?

Lorsque vous contactez votre médecin, celui-ci vous fait passer un test de dépistage. Vous vous isolez immédiatement à la maison. Si le médecin pense que votre contamination au Covid-19 est très probable, il avertit immédiatement le contact center et le suivi des contacts débute. Si le médecin pense que votre contamination est possible, il attend le résultat du test pour notifier le contact center. Si le résultat est positif, vous et vos contacts recevrez un appel ou une visite d’un collaborateur des autorités et le suivi des contacts débutera. Si le résultat est négatif, il n’y aura pas de suivi des contacts. 

J’ai un contact avec une personne qui a eu un contact à haut risque. Suis-je moi-même une personne qui a eu un contact à haut risque ?

Non, vous êtes une personne qui a eu un contact à haut risque si vous avez vous-même eu un contact avec quelqu’un qui est malade.

 

Quel est le numéro qui m'appelle ?

Le numéro est le 02 214 19 19 ou par SMS le 8811. Ce seront uniquement ces deux numéros qui seront employés et seuls habilités à vous demander des informations et à vous poser des questions. Il est conseillé à chacun d'encoder ce numéro dans son téléphone comme seul numéro d'appel du call center. 

Source > www.info-coronavirus.be

Est-ce que je vais d'office recevoir un coup de fil du call center ?

L'appel téléphonique pour demander avec qui vous avez été en contact n'aura lieu qu'après une prise de contact avec le médecin généraliste et avoir été testé au Covid-19. Les personnes qui ont été en contact avec une personne infectée seront également contactées mais elles ne devront pas lister leurs contacts. Ces questions ne seront posées qu'à une personne malade qui a été testée. Il est possible que vous soyez interrogé sur votre profession afin de savoir si vous avez beaucoup de contacts avec des personnes vulnérables. Votre numéro de registre national peut aussi être demandé afin de pouvoir rédiger un certificat d'incapacité de travail.