16/08/2018
Depuis juillet 2017, la disposition Ostbelgien était d’application afin de faciliter la mobilité de certains patients belges germanophones. Ils peuvent ainsi traverser la frontière allemande sans trop de tracasseries administratives pour bénéficier de certains soins de santé. Ce règlement est maintenant prolongé jusqu’à la fin de l’année 2019.

Des soins médicaux dans votre propre langue

Pourquoi certains patients de la Communauté germanophone se rendent-ils chez leurs voisins de l'est pour recevoir des soins médicaux ? Tout d'abord, parce qu'ils préfèrent se faire soigner en allemand. Ensuite, parce que dans les Cantons de l'Est, l'offre médicale est assez limitée sur certains points. Afin d’assouplir ces soins transfrontaliers, la disposition Ostbelgien avait été mise en place et est maintenant prolongée jusqu’au 31 décembre 2019.

Les grandes lignes de la disposition Ostbelgien

  • Les Belges germanophones n’ont besoin d’aucune autorisation pour bénéficier de la plupart des soins ambulatoires chez un spécialiste allemand. Ils doivent d’abord payer les frais eux-mêmes puis demander un remboursement à leur mutualité belge. Le remboursement s'élève à 75 % pour les montants inférieurs à 200 euros. Pour les montants supérieurs à cette somme, les remboursements suivent les tarifs belges.
  • Pour certains types de soins extrahospitaliers (par exemple la (neuro)psychiatrie ou les soins pour les enfants et adolescents de moins de 18 ans), les patients pourront, sous certaines conditions, recevoir une autorisation (formulaire S2) pour se faire soigner en Allemagne.
  • Les hospitalisations classiques ou hospitalisations de jour (via urgences ou non) peuvent également, sous certaines conditions, faire l'objet d'une autorisation octroyée par le biais de ce formulaire.

Plus d'infosIcône PDFmobilitye_cantons_de_l_est_hf30.pdf