04/05/2018
Depuis le 1er mai 2018, de nouvelles conditions de remboursement sont d’application pour une certaine classe d'antibiotiques : les (fluoro)quinolones. Cette mesure devrait contribuer à lutter contre la surconsommation d'antibiotiques dans notre pays.

Uniquement en cas d'infections ou de circonstances spécifiques

Les Belges consomment encore trop d’antibiotiques. Depuis le 1er mai 2018, l'assurance maladie ne rembourse donc plus les (fluoro)quinolones, une certaine classe d'antibiotiques, qu’en cas d'infections et de circonstances spécifiques. Il s'agit notamment de la prostatite aiguë ou chronique, de l’urétrite aiguë, etc. Toutes les conditions précises peuvent être consultées sur le site web de l'INAMI. Cette mesure vise à contribuer à lutter contre l'augmentation de la résistance aux antibiotiques causée par l'utilisation inappropriée de ces médicaments. 

Qu'est-ce que cela implique pour les médecins ?

Votre patient entre-t-il dans les conditions pour le remboursement de la quinolone prescrite ? Si oui, vous pouvez :

  • soumettre une demande électronique avec votre progiciel homologué ou l'outil web CIVARS.
  • mentionner sur la prescription « régime du tiers payant applicable ».


Il est également important de conserver dans le dossier médical de votre patient les éléments qui démontrent que toutes les conditions de remboursement sont remplies. Vous devez en effet les tenir à la disposition du médecin-conseil de la mutualité.

Plus d’infos sur le site de l'INAMI