24/01/2019
Les mutuelles africaines ont considérablement évolué au cours de ces 20 dernières années, mais elles sont encore confrontées à des défis majeurs. C'est pourquoi, lors de la Conférence de Lomé au Togo, elles ont défini leurs besoins et leurs exigences dans une nouvelle déclaration.

Nécessité d'une reconnaissance politique et d'un soutien financier

Les mutuelles africaines joueront un rôle essentiel dans la création d'une couverture de santé universelle sur le continent. Afin de remplir ce rôle à l'avenir, elles ont besoin de la reconnaissance politique et du soutien financier des autorités africaines. Ces exigences sont énoncées dans la Déclaration de Lomé, un document qui a été approuvé dans son intégralité par les 250 participants à la Conférence de Lomé. Les mutuelles demandent, entre autres, un soutien juridique et financier des autorités, l’affiliation obligatoire à une mutualité, une responsabilité majeure dans le développement de la couverture de santé universelle et de la protection sociale, etc.

Renforcer le mouvement mutualiste en Afrique

Depuis près de 13 ans, les Mutualités Libres et l'ONG Louvain Coopération unissent leurs forces pour renforcer le mouvement mutualiste au Togo et au Bénin. Cette coopération a depuis été prolongée jusqu'en 2021. Dans le cadre de ce partenariat, nous avons également participé à la préparation de la Conférence et de la Déclaration de Lomé, plus spécifiquement pour les tables rondes consacrées à l'affiliation obligatoire à une mutuelle africaine.

Plus d'infos? Contactez Christian Horemans, notre expert International Affairs: christian.horemans@mloz.be