20/03/2012

La prostatectomie est une intervention chirurgicale qui va principalement dépendre de deux diagnostics : l’adénome de la prostate et le cancer de la prostate.
Sur base des données de la cellule technique et des données des Mutualités Libres, nous pouvons estimer que 10.000 interventions sur la prostate sont réalisées chaque année. Ce nombre est en constante progression du fait du vieillissement de la population et de l’amélioration du dépistage.
En 2010, sur base des données de facturation des affiliés des Mutualités Libres, quasi 100 % des interventions se sont faites en hospitalisation classique. Les patients qui se font opérer d’un cancer de la prostate sont, en moyenne, 10 ans plus jeunes que les personnes hospitalisées pour un adénome de la prostate (tumeur bénigne de la prostate), soit 62 ans vs. 72 ans.
La durée moyenne de séjour à l’hôpital, quelle que soit la pathologie sous-jacente, dépend de l’emploi ou non de matériel endoscopique. L’usage de matériels endoscopiques induit une durée de séjour moyen de 1à 2 jours inférieurs par rapport à la chirurgie ouverte (6 jours vs. 7-8 jours).
Actuellement, 75 % des interventions sur la prostate sont liées à l’adénome de la prostate et 25 % au cancer de la prostate. La résection endoscopique (de l’adénome) de la prostate est l’intervention chirurgicale sur la prostate la plus fréquente. 34 % des prostatectomies totales sont réalisées avec l’assistance du robot.

Icône PDF Download (2.77 Mo)

Type de publication