« Je ne me vois pas faire autre chose ; je pense que c'est le job idéal. »

« J’ai suivi une formation d’ingénieur commercial, option RH et Marketing. Mais très rapidement, il m'est apparu qu'une fonction dans le marketing pur et dur n'était pas ma tasse de thé. J'aime les chiffres et l'analyse, mais j'apprécie aussi les aspects interactifs. Et le travail de business analyste combine justement ces différents éléments. J'examine les besoins informatiques de nos mutualités. Lorsqu’elles ont des demandes spécifiques par rapport à leurs applications, je les étudie et réalise une analyse business. J'essaie ainsi de trouver une solution qui répond à leurs besoins puis j’y travaille avec un développeur jusqu'à ce que tout ait été mis sur pied. Ensuite, je teste les développements prévus avec les mutualités et si elles donnent leur feu vert, les nouvelles fonctionnalités pourront être mises en production. Par ailleurs, je ne réalise pas des analyses uniquement pour nos mutualités. Je travaille aussi souvent sur des demandes légales, qui viennent par exemple de l'INAMI ou de Fedris. Je suis toujours en train de découvrir de nouvelles demandes ou de nouveaux projets et j’en apprends tous les jours. Impossible d’envisager un bore-out ! »

Ce que j’aime dans mon travail

« J'adore l'analyse et dans cette fonction, je m’y adonne à cœur joie. Mais ce n’est pas mon seul objectif. Le fait qu'en plus de la partie analytique, j'aie également la possibilité de représenter mon employeur à l'extérieur apporte une forme de variété très appréciée. J'utilise non seulement mes capacités d'analyse, mais aussi mes compétences en communication et en diplomatie. C'est également agréable de pouvoir collaborer avec des collègues expérimentés. Il est bon de savoir que les développeurs ou autres analystes avec lesquels vous travaillez vous aident de manière constructive et réfléchissent avec vous. Il faut au moins deux à trois ans pour pouvoir accomplir son travail de business analyste en toute autonomie. De plus, la matière sur laquelle je travaille est particulièrement atypique. Je suis en contact avec de nombreux autres domaines et équipes. Cela signifie que je collabore avec beaucoup de gens, et cela m’apporte encore plus de satisfaction dans mon travail. »

Pourquoi choisir les Mutualités Libres ?

« J'ai délibérément choisi les Mutualités Libres et non un grand bureau de consultance. Ma première journée de travail dans cette organisation était la fête du personnel. J'ai tout de suite eu l'occasion de découvrir l'atmosphère familiale qui règne ici. J'avais vraiment le sentiment d’être chez moi. Cette sensation est aussi due au fait qu'on n'a pas l'impression d'une hiérarchie rigide dans la boite. Mes N+1 et N+2 sont très accessibles et ont toujours une oreille attentive quand j'en ai besoin. Quand j'ai des problèmes, je sais que je peux toujours compter sur eux. Le contact social entre collègues est agréable, sans esprit de compétition. L'importance attachée à un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée vaut aussi son pesant d'or. Enfin, la possibilité de travailler à la maison me rend plus productive dans mon travail et me donne l'opportunité de mieux planifier le tout. »

Business Analyst