Comment s'assurer que les messages de prévention de lutte contre la Covid-19 soient bien compris ? Comment connaître les besoins d'une population ciblée ? Un projet-pilote proposé par l'ensemble des mutualités bruxelloises. Explications de Emilie Vanderstichelen, Coordinatrice des matières régionales aux Mutualités Libres.

Comment va se dérouler ce projet ?

15 agents seront mobilisés au sein des mutualités, pour la région bruxelloise. Leur mission sera de prendre contact avec un public spécifique : les 65 ans et plus, isolés et qui ont le statut BIM. Ces personnes ont été choisies en raison de leur vulnérabilité particulière face au virus. Elles seront contactées par téléphone. L'objectif est double. Dans un premier temps, le contact sert à discuter avec elle sur la prévention en matière de Covid-19 : qu’ont-elles compris des gestes barrières, quels sont leurs difficultés ou freins et ensuite réfléchir avec elles à une amélioration de leurs comportements préventifs (en ce compris également la vaccination). Le deuxième objectif de ces coups de fil est de comprendre les besoins en santé et en soutien social et donc, de pouvoir réorienter ces personnes vers les bons services (en mutualité ou autres). On va notamment travailler sur un répertoire commun de services à disposition de la population et orienter les personnes vers les bons endroits.

Quelle est la nouveauté de ce projet ?

Soutenu par le Cabinet du Ministre Maron et ensuite validé fin février 2021 par la COCOM, il s'agit d'un projet inter-mutualiste, qui réunit l'ensemble des organismes assureurs actifs à Bruxelles et des partenaires tels que Culture et Santé et le Centre Bruxellois de Promotion de la Santé. Le projet pilote durera 6 mois. A côté d’autres initiatives prises par le gouvernement bruxellois face à la crise sanitaire, une des finalités du projet est aussi de remonter un maximum de constats du terrain. Cela permettra aux autorités de recevoir de l'information qualitative sur ce public-là, d'avoir une vue de ce qu'il met en place ou pas, de ce qui est compris ou pas dans les messages de prévention et enfin de donner une vue sur leurs besoins.

Les mutualités sont un maillon essentiel de la prévention

Ce projet illustre les capacités que les mutualités peuvent mettre à disposition en termes de prévention. Agents et partenaires de confiance, les mutualités ont leurs propres réseaux et partenaires et de solides canaux de communication. En complémentarité des organisations et initiatives qui sont déjà mises en place, les mutualités peuvent clairement amener de la plus-value : par exemple en travaillant sur des publics très ciblés, en fonction de priorités de santé spécifiques et avec des actions différenciées. C'est un projet concret qui démontre ce qui peut être mis en place en inter-mutualiste, avec une vraie volonté de travailler ensemble de la part des mutualités, même si chacune a ses propres spécificités, outils et publics.