08/11/2021

Pour 35% des Belges, trouver, comprendre et juger des informations relatives à sa santé est difficile voire très difficile. C’est ce qui ressort de la récente enquête européenne de littératie en santé HLS19 menée entre 2019 et 2021 par le consortium M-POHL sous les auspices de l’OMS Europe[1]. Menée dans 17 pays dont la Belgique grâce à une collaboration entre les Mutualités Libres et l’UCLouvain pour notre pays, l’enquête confirme le faible niveau moyen du Belge en littératie en santé[2].
 
C’est en Slovénie et en Autriche que la proportion d’habitants jugeant « difficile » voire « très difficile » d’accéder aux informations sur la santé et de les comprendre et interpréter afin de pouvoir faire des choix en matière de santé est la plus faible (respectivement 14 et 16%) contre 35% en Belgique et en Allemagne. La Belgique est donc avec l’Allemagne, le pays où cette perception de difficulté est la plus forte parmi les 17 pays sondés dans l’enquête européenne.
48% de Belges, par contre, jugent la démarche « facile » et 18% « très facile », alors qu’ils sont respectivement 59% et 27% en Slovénie à le penser.
 
Groupes vulnérables
Pour les personnes à statut socio-économique faible, le score de littératie en santé est de 5,8% inférieur au score moyen belge. Pour les personnes qui se perçoivent en mauvaise santé, ce score est de 8,7% inférieur. Il convient cependant de noter, que contrairement aux autres pays, l’âge ne joue pas un rôle (ou moins) en littératie en santé en Belgique.
 
Xavier Brenez, directeur général des Mutualités Libres
« En tant que Mutualités Libres, nous souhaitons stimuler la littératie en santé, parce qu’elle peut représenter une menace sérieuse pour la santé publique et qu’elle contribue aussi aux inégalités en santé.  Il est donc important de disposer de chiffres pour identifier les besoins et développer des actions ciblées. C’est pourquoi, les Mutualités Libres ont soutenu cette enquête afin de pouvoir disposer de chiffres pour la Belgique ».
 
Stephan Van den Broucke, professeur de psychologie de la santé à l’UCLouvain et coordinateur de l’enquête HLS19 pour la Belgique
« La Belgique contribue à mettre la littératie en santé sur la carte européenne grâce à la participation de chercheurs de l'UCLouvain et des Mutualités Libres à une enquête mesurant la littératie en santé dans 17 pays européens ». 

Méthodologie
L’enquête a été menée entre novembre 2019 et juin 2021 auprès d’adultes âgés de 18 ans et plus dans 17 pays (principalement) européens : Autriche, Belgique, Bulgarie, Suisse, Tchéquie, Allemagne, Danemark, France, Hongrie, Irlande, Israël, Italie, Norvège, Portugal, Russie, Slovénie et Slovaquie. En Belgique, l’enquête a été effectuée en ligne et 1000 personnes ont participé. Etant donné certaines différences méthodologiques entre pays au niveau de la collecte des données par exemple, les comparaisons entre pays sont proposées à titre indicatif.

Si par le passé, des études similaires ont eu lieu en Europe (la HLS-EU en 2012) et en Belgique (l’enquête de santé 2018 de Sciensano), l’idée est de pouvoir répéter cette nouvelle enquête afin de pouvoir tenir un suivi régulier du niveau de littératie en santé dans la population et ainsi faciliter la mise en place de nouvelles politiques. 

Contact: Conrad Van de Werve, contact presse, conrad.vandewerve@mloz.be – 0477 87 74 44


[1] « European Health Literacy Population Survey » par le consortium “WHO Action Network on Measuring Population and Organizational Health Literacy” (M-POHL)
[2] L’enquête HIS 2018 de Sciensano (Health Interview Survey) confirme cette tendance : faible niveau de littératie en matière de santé pour 33,4% des Belges.