11/12/2020
Brussel
Un accord de collaboration

mutlibres.pngcm.png

Les Mutualités Libres et les Mutualités Chrétiennes utiliseront dorénavant la même application pour le calcul des indemnités des affiliés en maladie de longue durée. Les représentants des deux mutualités viennent de signer un accord de collaboration. En joignant ainsi leurs efforts sur le plan informatique, les Mutualités Libres et les Mutualités Chrétiennes pourront fournir des services encore plus efficaces. 

Les malades de longue durée reçoivent un revenu de remplacement. Le calcul de ce revenu est une opération complexe. Pour déterminer le montant exact de cette indemnité, les mutualités doivent chaque mois collecter et traiter de nombreuses données, provenant aussi bien des affiliés qui ont droit à des indemnités de maladie que de leurs employeurs. Pour les affiliés, qui se trouvent souvent en situation fragile, il est bien sûr crucial que leurs indemnités de maladie arrivent à temps sur leur compte bancaire. 

Technologie de pointe

Vu le nombre croissant de malades de longue durée et la complexité croissante de la législation, les mutualités ont besoin d’une technologie ultramoderne pour effectuer des calculs complexes. "Au lieu de développer toutes deux notre propre application, nous avons choisi d’utiliser un moteur commun", explique Bernard Geubelle, Directeur général adjoint des Mutualités Libres. "Nous avons les mêmes besoins, inutile donc de réinventer la roue chacun de son côté."

Concrètement, les Mutualités Libres et les Mutualités Chrétiennes utiliseront désormais la même application pour calculer les indemnités. Mais leur collaboration va encore plus loin : dans le futur, les deux mutualités partageront d'autres applications existantes ou de nouvelles applications.
 

Chacun garde son propre service

"Il s'agit de processus de back-office identiques pour toutes les mutualités", précise Ingrid Fleurquin, Directrice générale Assurance maladie aux Mutualités Chrétiennes. "Bien entendu, les Mutualités Libres et les Mutualités Chrétiennes gardent chacune leur individualité propre dans les services qu’elles fournissent – le front-office. La façon dont elles communiquent avec leurs clients, ainsi que les services personnalisés ou les outils qu’elles leur offrent, appartiennent à l’ADN spécifique de chaque mutualité. Nos affiliés peuvent ainsi continuer à compter sur l’excellent service auquel ils sont habitués. Par ailleurs, aucune donnée ne sera partagée entre les mutualités. Nous ne faisons qu’utiliser le même moteur."

Cet accord de collaboration permet aussi aux Mutualités Libres et Mutualités Chrétiennes de mettre en œuvre le pacte que la Ministre de la Santé précédente, Maggie Maggie De Block avait conclu avec les mutualités, qui demande justement aux différentes organisations davantage de collaboration au niveau informatique. 

Plus d’infos :

  • Lies Dobbelaere, Responsable presse des Mutualités Libres, 0478 75 47 67
  • Elodie Debrumetz, Responsable presse MC, 04 97 23 67 67