17/01/2023
Parler avec vos patients en soins palliatifs de leurs attentes et ses souhaits concernant les soins futurs.

L’Advanced Care Planning vise à garantir la qualité de vie des patients en soins palliatifs. Lors d’une discussion ouverte avec votre patient, vous analysez ensemble ses attentes et ses souhaits concernant ses soins futurs. L'objectif principal étant de veiller à bien respecter les souhaits du patient en matière de décisions thérapeutiques.

Au cours de cet entretien, c'est vous, en tant que médecin généraliste, qui menez la discussion et abordez notamment les sujets suivants :

  • la possibilité de rédiger une déclaration anticipée négative au sujet des limites thérapeutiques (ce que le patient ne veut pas) et/ou la possibilité de rédiger une déclaration anticipée positive au sujet des limites thérapeutiques (ce que le patient veut, comme par exemple une déclaration anticipée en matière d'euthanasie)
  • la définition des objectifs de soins
  • l’éventuelle désignation d'un représentant légal ou d'un mandataire (au cas où le patient ne serait plus en mesure de décider lui-même)

D'autres prestataires de soins sont-ils impliqués auprès du patient, comme par exemple une infirmière ou un kinésithérapeute ? Si tel est le cas, vous les consulterez également pour convenir de l’Advanced Care Planning.

Cette prestation ne concerne que les patients identifiés comme patients palliatifs sur la base du PICT (Palliative Care Indicator Tool). Grâce à ce système, les patients peuvent être identifiés comme des patients palliatifs aussi à un stade plus précoce de la maladie. Une évaluation est réalisée après 3 ans.

Une fois que l’entretien a eu lieu et que toutes les attentes sont claires, vous pourrez enregistrer le contenu sur les documents ACP disponibles auprès du LevensEinde InformatieForum (LEIF) ou de la Fédération flamande des soins palliatifs (vous y trouverez aussi les modèles en français).

Votre patient souhaite-t-il apporter une modification à ses décisions ? Aucun souci ! L’Advanced Care Planning n’est pas figé et les choix effectués peuvent être revus en fonction de l'évolution de la maladie.

Honoraires

Depuis le 1er novembre 2022, les coûts de l'ACP sont entièrement remboursés par l'INAMI. Le patient ne paie rien grâce au système du tiers-payant.