07/06/2017

L’accès à des soins de santé abordables et de qualité est un droit de base, tant au Nord qu’au Sud. Cette affirmation semble une évidence, mais c’est un véritable défi de la traduire dans la réalité. De nombreux pays africains s’attèlent aujourd’hui à la protection sociale de leurs citoyens ainsi qu’au développement d’une couverture santé universelle (CSU) au sein de laquelle les mutuelles africaines ont un rôle-clé à jouer. Les huit pays de l’Union Economique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA) ont ainsi décidé de mettre en place une réglementation particulière pour l’encadrement des mutuelles.

Les Mutualités Libres et Louvain Coopération sont absolument convaincues que les mutuelles africaines ont un bel avenir devant elles. Non seulement car elles permettent de garantir l’accès à des soins abordables, mais aussi parce qu’elles offrent aux citoyens l’opportunité de participer de façon démocratique à la construction de cette protection sociale. Plusieurs acteurs belges, dont les Mutualités Libres et Louvain Coopération, ont réuni leurs forces dans le Programme MASMUT afin de donner toutes ses chances au mouvement mutualiste. Grâce au soutien financier de la Coopération Belge au Développement, le Programme MASMUT apporte un support au mouvement mutualiste dans différents pays africains. L’analyse du fonctionnement des mutuelles africaines et des défis auxquels elles sont confrontées est d’ailleurs l’un des objectifs de ce Programme.

Ces défis sont en effet immenses pour nombre d’entre elles, notamment pour les mutuelles du Bénin et du Togo, telles qu’elles existent aujourd’hui. Avec cette étude, nous voulons contribuer à la poursuite de la professionnalisation des mutuelles africaines. Notre analyse s’est focalisée sur deux domaines :

  • Les données des mutuelles : de quelles données les mutuelles disposent-elles actuellement ? Que disent ces informations sur le profil des membres ? Que doivent faire les mutuelles pour gérer plus efficacement ces données ?
  • Les raisons pour lesquelles les membres restent affiliés ou non à la mutuelle : pourquoi certains se désaffilient-ils ? Quelles mesures les mutuelles peuvent-elles mettre en œuvre dans leur communication et la couverture qu’elles proposent pour endiguer ce phénomène ?

Un grand merci à toutes les personnes, au Nord et au Sud, qui ont travaillé à cette étude. Elles sont nombreuses et c’est grâce à leur engagement que cette étude a pu être réalisée. Nous espérons que les pistes et recommandations formulées ici pourront apporter une valeur ajoutée aux activités de nos partenaires mutualistes en Afrique. Ils pourront dans tous les cas compter à l’avenir sur le soutien permanent des Mutualités Libres et de Louvain Coopération.