29/09/2017
A partir de la fin de l'année 2018, les visites chez le psychologue seront remboursées pour les personnes souffrant de troubles psychiques modérés. Le gouvernement fédéral dégage 22,5 millions d’euros à cet effet. "L'objectif est de rendre l’aide psychologique plus accessible et d'éviter que certains problèmes ne s’aggravent", a expliqué la ministre de la Santé publique Maggie De Block.

Traitement de courte durée chez un psychologue ou un orthopédagogue clinicien

Les personnes souffrant de problèmes psychiques modérés pourront, à partir de la fin de l'année prochaine, bénéficier d'un remboursement pour une visite chez le psychologue. Il s'agit d'un traitement de courte durée chez un psychologue ou orthopédagogue clinicien reconnu par les autorités. Le gouvernement fédéral dégage un budget de 22,5 millions d’euros à cet effet. Deux inconnues subsistent encore : le montant du remboursement et l'exigence ou non d'un renvoi par le médecin généraliste. 

Diminuer la consommation d'antidépresseurs

Des soins psychologiques plus accessibles ne sont pas un luxe superflu. Une étude des Mutualités Libres indique que 1 personne dépressive sur 4 est en incapacité de travail pendant 3 années consécutives. De plus, les antidépresseurs restent souvent le premier choix de traitement, alors que le KCE recommande la psychothérapie comme premier traitement, éventuellement en combinaison avec des antidépresseurs en cas de dépression modérée ou sévère. Cette mesure peut donc être un pas dans la bonne direction pour diminuer la consommation d’antidépresseurs dans notre pays.

Plus d'infos sur le site de la ministre de la Santé publique Maggie De Block.